Thierno Yaya Diallo, président du parti Guinée moderne : « La Guinée n’a pas besoin de grands politiciens, mais de grands ingénieurs »

‘’Guinée moderne’’, est un nouveau parti politique qui est présidé par Thierno Yaya Diallo, un ancien expert onusien spécialisé en développement. Invité de l’émission ‘’L’Actu au scanner’’ de City FM, 88.1, avant-hier vendredi, 13 septembre, il a exposé ses motivations et son ambition politique pour la Guinée.

L’expertise de Thierno Yaya Diallo couvre les télécommunications, le développement d’entreprise, les infrastructures et les énergies renouvelables. Des secteurs sur lesquels il a travaillé durant une quinzaine d’années au compte du Système des Nations-Unies.

Le président de l’organe provisoire de Guinée Moderne, a dû renoncer à beaucoup d’opportunités et avantages pour décider de rentrer au pays. « C’est pour venir participer avec les partis politiques qui sont-là, la société civile et toutes les parties prenantes, et pour aider à apporter rapidement des solutions pouvant mettre fin à la souffrance des Guinéens. J’avais un bon travail et je fonctionnais à un niveau très élevé aux Nations-Unies. Si aujourd’hui, je suis capable de faire tout ce que j’ai fait pour un pays X ou Y, pourquoi je ne pourrais pas amener ce potentiel ici. Je suis un peu fatigué de toujours critiquer, je veux faire quelque chose pour mon pays », a-t-il confié.

Solon M. Diallo, « La Guinée n’a pas besoin de grands politiciens, mais on a besoin de grands ingénieurs, de grands architectes, de grands experts en économie et finance pour pouvoir donner un rebond à notre économie », martèle Thierno Yaya Diallo.

Le président de Guinée moderne, précise que : « La perception naturelle de la Guinée, c’est celle d’un pays riche en ressources humaines et naturelles, avec des terres fertiles et une pluviométrie abondante. Mais aujourd’hui, nous sommes toujours incapables de vivre au-dessus du seuil de pauvreté », a-t-il déploré.

Pour le président de l’organe provisoire de Guinée Moderne, « Au début, j’étais nerveux lorsque je prenais cette décision de rentrer au pays. Je voyais la situation politique de notre pays et je voyais des acteurs politiques, qui se battaient çà et là pour des intérêts personnels et non des intérêts du peuple », a expliqué Thierno Yaya Diallo.

Il estime pouvoir échapper aux mauvaises pratiques qui ont terni l’image de la politique en Guinée. « Je ne dis pas que ça va être facile, mais j’ai sous ma ceinture les outils nécessaires pour passer les étapes de difficulté. Pendant plusieurs années, j’ai travaillé dans un environnement international, où vous avez une diversité incroyable. J’ai géré des budgets avec zéro corruption. Je mets les avantages de mon travail devant mes avantages personnels », a déclaré Thierno Yaya Diallo, président de l’organe provisoire du parti Guinée moderne.

Mamadou Yaya Barry

Les commentaires sont fermés.