Damaro prédit des affrontements autour des législatives : « Et Cellou sera le premier à dire : ‘’nous sommes ciblés’’ », lance-t-il

En assemblée générale du parti au pouvoir, ce samedi, 11 janvier, au siège du RPG arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara a flétri la menace des principaux partis d’opposition en Guinée, d’empêcher les élections législatives du 16 février 2020.

Selon lui, cette décision ne profiterait pas au chef de file de l’opposition. Pour cela, il développe tout un raisonnement qui prédit le chaos, via de possibles affrontements entre militants de la mouvance et de l’opposition.

« Mais, qu’est-ce qui est dangereux ? Aujourd’hui, il (Dalein, ndlr) va dire : ‘’pas d’élections’’. Il y a des militants RPG dans tout le pays, il y a des militants de l’UFDG et de l’UFR sur tout le territoire, plus ou moins bien sûr », a-t-il présenté la situation. Avant de poursuivre : « Des militants en Haute Guinée ou en Guinée forestière vont dire qu’ils vont respecter la consigne de leur parti (l’UFDG, l’FR…, ndlr). Ils vont vouloir empêcher les élections », a-t-il décrit la possible attitude des militants de l’opposition.

Et Damaro de poursuivre son raisonnement, en imaginant quelle va être la réaction des militants qui, eux, veulent voter : « Tu ne votes pas d’accord, mais tu veux m’empêcher de voter, je ne peux pas accepter ça », affirme le député du RPG.

« Ce qui va arriver à des affrontements. Et il (Cellou, ndlr) sera le premier à dire : ‘’nous sommes ciblés’’. Alors que c’est ça son objectif. Ne tombez pas dans ce piège », en appelle-t-il, notamment aux militants de l’UFDG.

Mariama Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.