‘’Réunion secrète’’ contre les manifestants : « Le FNDC continue à maintenir un système de peur », réagit Domani Doré de la CODENOC

Ce lundi, 13 janvier 2020, le FNDC a appelé le peuple de Guinée à ‘’résister’’ face au projet d’une nouvelle constitution envisagée par le Pr Alpha Condé.

Le 46e communiqué du Front national pour la défense de la constitution a fait état d’une réunion ‘’secrète tenue’’ dans le courant de la semaine dernière, sous la férule du Premier ministre. Des instructions ont été, dit le FNDC : ‘’données pour intimider, arrêter des citoyens et interdire aux hôpitaux publics de s’occuper correctement des victimes de la répression d’État’’.

Joint au téléphone par notre rédaction, Mme Keita Domani Doré, membre de la CODENOC, pense que même s’il y a des contradictions entre les uns et les autres, il y a des principes fondamentaux humains qui doivent être maintenus. « Pensez ça d’un gouvernement ou de quelque institution ou organisation que ce soit, relève tout simplement du ridicule qu’entretient le FNDC depuis le début de leur position qui consiste à créer une situation de psychose dans notre pays », a-t-elle réagi.

D’ailleurs, la présidente de Guinée audacieuse et conseillère à la marie de Matoto, invite au « sens de responsabilité qui voudrait qu’on se rappelle qu’au-delà de nos différences, il y a des fondamentaux réels qui doivent maintenir cette nation. J’aurais continué à penser ces genres de communication, c’est la faute du gouvernement qui permet à une organisation telle que le FNDC de continuer à maintenir un système de peur », flétrit-elle.

« Mais, je profite aussi de l’occasion pour appeler le peuple de Guinée à la retenue face à la violence, et au chaos que veut entretenir le FNDC. Il n’y aura jamais de guerre entre les Guinéens », jure l’ancienne ministre des sports.

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.