TPI de N’Zérékoré : Elie Kamano écope de six mois d’emprisonnement avec sursis…

Le jeudi 2 décembre dernier, l’artiste reggae-man Elie Kamano, leader du PGSD séjournait avec certains de ses compagnons à la prison civile de Guéckédou pour des faits de trouble à l’ordre public et d’autres infractions. Le procès qui a été délocalisé à N’Zérékoré, a connu son épilogue ce mardi, 14 janvier 2020.

L’artiste reggae-man Elie Kamano et ses compagnons ont été situés sur leur sort en l’absence de leur avocat qui, protestait contre la délocalisation du procès pour la ville de N’Zérékoré. Chose qui n’a pas empêché le juge de prononcer son jugement.

Poursuivi pour « participation délictueuse à un attroupement, coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail d’au moins 20 jours, violences, voies de faits, destruction, injures publiques et complicité », Elie Kamano écope de six mois de prison assortis de sursis.

Joint au téléphone par notre rédaction pour s’enquérir de son état d’âme face à ce verdict, le leader du PGSD nous confie qu’il serait en réunion de famille, et ne pourrait pas pour l’heure, parler aux médias.

Par ailleurs, six autres de ses compagnons ont été condamnés à 3 mois de prison assortis de sursis, un autre à un d’emprisonnement ferme assorti d’une amende d’un million de francs guinéens. Et les autres ont bénéficié de la clémence du juge, en étant purement et simplement relaxés pour, dit-on, ‘’délit non constitué’’.

Mariama Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.