Manif FNDC de ce 12 février : Labé n’a pas bougé, mais pour des ‘’raisons stratégiques’’

Dans le cadre de la ‘’résistance citoyenne active et permanente’’, la capitale de la Moyenne Guinée n’a pas participé aux manifestations appelées par le FNDC, ce mercredi 12 février 2020, pour des ‘’raisons stratégiques’’.

En effet, cette décision a été prise par la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution pour, dit-elle, permettre que le regard des uns et des autres, soit braqué vers les autres régions du pays. « Parce que Labé est un terrain déjà conquis par le FNDC », nous a signifié le co-chargé à l’organisation du FNDC de Labé, Elhadj Ciré Baldé.

Joint au téléphone par notre reporter cet après-midi, Alhassane Baldé, taxi-motard dans la ville de Labé, a indiqué que les citoyens de la ville de Karamoko Alpha mo Labé vaquent librement à leurs occupations quotidiennes. « Les gens ont respecté les consignes du FNDC local, d’être en marge de ces deux jours de manifestations », a-t-il confirmé.

Par ailleurs, Alhassane Baldé souligne que les dispositifs sécuritaires ont été renforcés aux points stratégiques de la ville. « Des militaires sont postés au niveau du gouvernorat et de l’agence de la Banque Centrale. Il y a aussi des gendarmes qui sont au rond-point Tinkisso, en face de l’hôpital régional et au niveau du pont de Sassè », a-t-il expliqué.

À noter que la coordination régionale du FNDC de Labé, invite aussi les habitants de la ville à rester en marge des manifestations de demain, jeudi 13 février 2020.

Mamadou Alpha Baldé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.