Mory Sangaré aux enseignants grévistes : « Celui qui ne viendra pas à l’école, sera remplacé »

Depuis plus d’un mois maintenant, le SLECG est en grève. Face à cette situation, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) a haussé le ton contre ceux qui suivent le mot d’ordre du Syndicat libre des enseignants et chercheurs version Aboubacar Soumah.

Il a fait cette annonce depuis la ville de Kankan où il séjourne dans le cadre, dit-on, de la sensibilisation du personnel enseignant.

Le ministre Mory Sangaré a annoncé que tous les enseignants qui n’iront pas en classe à partir du lundi prochain, se verront tous remplacés par d’autres.

« Nous sommes obligés de faire remplacer les enseignants qui ne viendront pas en classe. Si les élèves viennent en classe et qu’un enseignant dise qu’il attend le mot d’ordre de Soumah pour lever la grève, est-ce que nous, nous allons attendre tout ça ? Non. Donc, tous les enseignants qui ne reprendront pas les cours, à partir du lundi, ils seront automatiquement remplacés par d’autres enseignants », a-t-il fait savoir.

Se déclarant pas ‘’contre quelqu’un’’, Mory Sangaré persiste que « celui qui ne viendra pas à l’école, sera remplacé ».

Le MENA a annoncé également que contrairement à l’année précédente, cette année, le calendrier scolaire ne sera en aucun cas réaménagé. « Nous n’allons jamais réaménager le calendrier scolaire cette année. Nous ne sommes pas dans cette position. Donc, nous ne laisserons pas du tout les gens saboter le système éducatif », lance le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

A rappeler que malgré la signature d’un protocole d’accord avec d’autres syndicats que le SLECG, déclencheur de ladite grève, les cours sont toujours perturbés à travers le pays.

Marliatou Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.