Labé/Cellou Baldé accuse : « Le gouverneur aurait donné des instructions de venir attaquer le domicile du député que je suis »

Plusieurs localités de la Guinée ont été émaillées de violences, avant, pendant et après le double scrutin du 22 mars. C’est le cas notamment au Fouta, précisément dans la préfecture de Labé.

Intervenant ce mercredi, 25 mars 2020 dans l’émission ‘’Œil de Lynx’’ de la radio Lynx FM, le député uninominal de Labé, l’honorable Cellou Baldé a fustigé les exactions des forces de défense et de sécurité sur les populations de Labé. À l’en croire : « les militaires, les gendarmes et les policiers se sont permis d’incendier des ateliers de menuiserie, des kiosques. Pire que ça, le 22 mars, ils sont allés aux environs de 19h à la mosquée de Tata pour gazer les fidèles musulmans, molester des personnes âgées de plus de quatre-vingt (80) ans. Ils ont brûlé quatre motos des fidèles musulmans. Avant-hier et hier, ils ont commis les mêmes exactions », a-t-il narré.

Tout en indiquant que c’est le nommé Thierno Aliou Mosquée, candidat du RPG-AEC qui est en train, accuse-t-il, de montrer aux forces de sécurité le domicile des gens. « Il est en train de faire le tour de la ville pour indiquer aux militaires du BATA où il faut aller commettre des exactions… Après ça, les exactions ont continué de plus belle avec des représailles », a-t-il regretté.

L’honorable Cellou Baldé de renchérir : « Ce sont des scènes de terreur à Labé. Vous avez vu des personnes qui ont été déshabillées, des femmes molestées. On vient de m’informer qu’à 03 heures du matin, dans le quartier Méri, les forces de défense et de sécurité sont rentrées pour s’attaquer à des familles et volé tout le contenu des maisons. C’est ce qui se passe à Labé », fustige-t- il.

Le député de l’UFDG révèle plus loin, qu’il a été menacé par le gouverneur de Labé après l’incendie du domicile du candidat du RPG-AEC. « Le gouverneur aurait donné des instructions aux militaires du BATA et aux gendarmes de venir attaquer, en guise de représailles, le domicile du député que je suis. Mais tout Labé s’est mobilisé pour dire que ça va être la fin des fins ».

Concernant l’instigation de l’attaque du domicile du candidat du RPG arc-en-ciel, Thierno Aliou Mosquée, le député de l’UFDG rejette en bloc ces accusations. « C’est faux, ce sont des intoxications, des mensonges grossiers… », a-t-il répondu. Toutefois, le proche de Cellou Dalein Diallo assure que la jeunesse de Labé est encore prête, jure-t-il, à continuer la lutte du Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Marliatou Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.