Mohamed Lamine Kamissoko, député et ‘’fils spirituel’’ d’Alpha Condé : « Je suis favorable à la reforme constitutionnelle. » (Interview musclée)

L’honorable Mohamed Lamine Kamisseko est un député et cacique du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Ceux qui connaissent leurs liens, le présentent comme l’un des ‘’fils spirituels’’ du président Alpha Condé. Avant-hier lundi, 11 mars, cet élu du peuple était l’invité de l’émission L’Actu au scanner sur City FM 88.1. Notre reporter a recueilli son avis sur, entre autres, la célébration de la fête du 8 mars, sur fond de réclamation et de rejet d’un 3ème mandat pour le président Alpha Condé. Lisez cet entretien musclé avec Mohamed Lamine Kamissoko.

Objectif224.com : Aujourd’hui, le pouvoir est accusé d’avoir politisé la fête du 08 mars, en faveur d’une révision constitutionnelle ?

Honorable Mohamed Lamine Kamissoko : Vous pensez que ces femmes ne sont des êtres humains et qu’elles ne doivent pas s’intéresser aux activités de la nation. Les femmes ont exprimé leur état d’âme par rapport à une situation donnée. Pourquoi vous vous intéressez autant à la déclaration des femmes qui n’ont fait qu’exprimer leur position par rapport à une situation donnée. Ce qui est tout à fait normal.

Est-ce que vous trouvez normal que cette fête se déroule dans une profonde confusion. Parce qu’on a vu d’autres femmes s’opposer à un 3ème mandat.

Tout ça, c’est le fruit de l’effort fourni par le président de la République, en matière d’instauration de la démocratie dans notre pays. Donc, il ne faut pas que les gens diabolisent cela. Les femmes qui se sont positionnées contre l’affirmation des femmes qui ont dit : ‘’Nous voulons une nouvelle constitution, nous voulons une reforme constitutionnelle’’, toutes ces femmes-là sont intellectuelles comme vous.

Pourquoi le RPG tient tant à une révision constitutionnelle, à un an de la fin  du mandat du Pr Alpha Condé ?

S’il vous plait, est-ce que la reforme constitutionnelle est une violation de la loi. Est-ce que c’est un crime ou une infraction ? Non, il faut que les gens arrêtent de créer des problèmes où ils n’en existent pas. La finalité de tout  appartient au peuple. Donc, c’est le peuple qui va  s’exprimer. Le reste n’est que de la spéculation.

Est-ce que ce n’est pas vous qui entretenez cette spéculation, parce qu’on a vu des militants du RPG souhaiter que le président Alpha Condé continue au-delà de 2020.

Qui peut m’empêcher d’exprimer ma position ?

Mais, c’est contraire à la loi, honorable ?

Le fait de réviser la constitution, c’est la loi aussi. Modifier ou réviser, qu’est-ce que vous voulez dire exactement ? Quelle est votre position ?

En tant que militant de la première heure, êtes-vous favorable à la limitation du nombre de mandats ?

Je suis favorable à la reforme constitutionnelle. Je veux voir quelqu’un qui va me dire que je n’ai pas ce droit.

Mais, on ne peut pas toucher à la limitation du nombre de mandats qui est verrouillé par la constitution ?

C’est vous qui pensez que c’est verrouillé. Je veux voir le constitutionaliste qui va me dire qu’une constitution ne peut pas subir des modifications par rapport au  niveau de développement atteint par le pays ou la communauté  en question. Qui va me le dire ? Non, arrêtez de nous distraire ! Arrêtez, dites la vérité à la population ! La constitution est bel et bien changeable à n’importe quel moment, quand c’est nécessaire. Comme cette réforme constitutionnelle doit passer par un referendum, c’est le peuple qui va dire oui ou non.

On est d’accord sur cette réforme, mais que faites-vous de l’article 27 de la constitution ?

Pourquoi voulez-vous parlez spécifiquement de l’article 27 ?

Là, on parle de l’intangibilité de cet article ?

Il n’y a pas d’intangibilité au niveau de la nation, pas d’intangibilité au niveau de la loi. Tous ceux qui vous parlent dans ce cadre-là sont des imposteurs. N’importe quel article de la constitution peut être modifié par rapport à l’évolution de la société. Il n’y a aucune limitation. C’est du mensonge pur et simple.

Vous ne pensez pas que cela peut entraîner des conséquences graves ? On a vu, tout récemment, le Balai citoyen menacer ?

Balai citoyen, c’est quoi ? La société civile, c’est quoi ? Balai citoyen n’a qu’à s’occuper des problèmes de la société civile. Il ne peut pas se substituer aux partis politiques. Le Balai citoyen n’a pas  la compétence et le culot de se substituer aux partis politiques.

L’autre actualité, c’est l’affaire Kapor-rails. Votre adversaire Cellou Dalein Diallo affirme que l’on est en train de déloger ses militants ?

Moi, je vous dirais, en toute objectivité, de venir sur le terrain. Et regardez est-ce qu’il n’y a que l’UFDG ? Avant de faire une déclaration, il faut réfléchir. Je dis que c’est un leader qui ne voit pas loin, et qui n’a pas de clairvoyance.

Pourquoi, toujours Ratoma, honorable ?

Mais pourquoi pas ailleurs. Quand Louceiny Camara était-là, quand il a commencé à casser à Kaloum, les gens ont fait le même raisonnement. Je demande à l’administration centrale d’organiser une journée entière pour la situation de Kaporo-rails, afin que l’on cesse de mentir à la population.

Comment se porte le RPG arc-en-ciel ? Oui ou non, le Rpg partira en 2020 avec son président ?

Partira où ?

Quitter le pouvoir !

C’est votre souhait. Nous disons qu’il faut se désillusionner. Le Rpg, nous serons-là pour longtemps au pouvoir. Nous avons accédé au pouvoir, nous avons consenti d’énormes sacrifices pour accéder à ce niveau, et pour quitter on verra.

Propos recueillis transcrits par

Mamadou Alimou Barry

 

 

Les commentaires sont fermés.