Gamal Abdel Nasser : Une rentrée mi-figue mi-raisin

Trois jours après la rentrée universitaire, les étudiants tardent encore à remplir les salles de certaines universités de Conakry. C’est le cas à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Dans plusieurs salles de cette université publique, les étudiants ont répondu à moitié. Ce, malgré la présence des enseignants.

Rencontré ce mercredi, 09 octobre, à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, M. Sidibé Moriba, chargé de cours d’informatique au département mathématique, décrit l’atmosphère de ces premiers jours. « La rentrée est effective, parce que sur un groupe pédagogique de 80, on a 49 étudiants. Donc, plus que la moitié trois jours après la rentrée. Donc, c’est rassurant. D’ici à la semaine prochaine, on aura l’effectif au complet. Les professeurs sont présents. Donc, je demande aux étudiants de venir massivement suivre les cours », lance-t-il.

Abdoulaye Bah, étudiant en licence de biologie, admet que : « Les cours ont recommencé. Quand moi, je suis venu, les cours avaient déjà commencé. Les professeurs dispensent les cours normalement. On a fait les cours de mathématique et de physique. On a compris ces cours à 90%. Je demande aux nouveaux étudiants de venir, parce qu’ils ne savent pas ce qui les attend. D’autres pensent que la licence, c’est venir à l’heure voulue ou le jour voulu, alors que ce n’est pas le cas », prévient-il. Avant d’enchainer : « Il ne faut pas rester à la maison, sans venir suivre les cours, sinon, en cas d’évaluation, si le sujet tombe sur des cours que tu n’avais pas suivis, tu n’auras pas d’excuse. C’est pour cela que je prie tous les nouveaux étudiants de venir suivre normalement les cours », invite Abdoulaye Bah, étudiant en licence1.

Mamadou Alimou Barry

Les commentaires sont fermés.