Multiples insuffisances liées à l’enrôlement : Le PADES dénonce le cas des mineurs

À l’assemblée générale du Parti des démocrates pour l’espoir (PADES) de ce samedi, 30 novembre, la question de recensement des électeurs, tant à l’intérieur et qu’à l’extérieur du pays, a été au centre des préoccupations des différents intervenants.

Mohamed Kaba, secrétaire administrative dudit parti, a invité ses militants à se faire recenser. Tout de même, il dit avoir constaté beaucoup d’insuffisances et d’anomalies dans le processus d’enrôlement.

« Après l’audit du fichier électoral décrié par l’ensemble des partenaires techniques et financiers, il a été recommandé que les 6,4 millions d’électeurs repassent devant la machine pour se faire enrôler. C’est important que la CENI puisse comprendre que ce processus est vital pour les futures élections. Parce qu’il ne s’agit pas uniquement des élections législatives, mais aussi de l’élection présidentielle qui pointe à l’horizon », a-t-il fait savoir.

« Il s’agit notamment du retard dans le démarrage des opérations, que nous avons constaté dans plusieurs endroits. Il s’agit aussi des pannes dans les kits d’enrôlement, qui font que beaucoup de militants n’arrivent pas à s’enrôler. C’est aussi parce que les agents n’arrivent pas à percevoir leurs primes et refusent de travailler pour cela », dit-il.

« Nous avons aussi été informés de l’enrôlement des mineurs. Ce qui est extrêmement grave, parce que le fichier électoral, c’est l’élément fondamental de l’élection », dénonce ce responsable du PADES.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.