Hôtellerie en Guinée : Thierno Ousmane Diallo vante les acquis du secteur depuis 2010

Après quelques mois d’interruption du passage des ministres devant les journalistes, le ministre d’Etat, ministre du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat a présenté les acquis et perspectives de son département, ce lundi, 02 décembre 2019, dans un réceptif hôtelier de la place.

Selon le ministre Thierno Ousmane Diallo, des changements notoires ont été observés dans la 3e République, en matière de construction d’infrastructures d’hébergement. Puisque, indique-t-il, « de la période de 2011 à nos jours, nous pouvons citer, entre autres : les hôtels Kaloum, Noom, Sheraton Grand Conakry, Palm Camayenne, Onomo, l’hôtel Niger, etc », a-t-il égrené.

Tout en ajoutant qu’à cet égard, la comparaison entre les différentes Républiques depuis l’accession de la Guinée à l’indépendance, poursuit-il, est assez révélatrice des efforts consentis par la 3e République, au plan construction hôtelière.

« Avant 1984, la Guinée possédait 35 hôtels. De 1984 à 2010, elle est passée à 121 et de 2011 à 2019, on est allé à 364 hôtels », a révélé le ministre d’État.

Parlant du nombre de chambres sur l’ensemble du pays, Thierno Ousmane Diallo précise : « Il est apparent que le nombre de chambres qui était de 2060 de 1984 à 2010, est passé à 4789 en 2018 », a-t-il fait savoir.

Le nombre de personnels engagés dans les structures hôtelières, quant à lui, s’élève à 3125 employés, dont plus de la moitié est à Conakry.

Par ailleurs, au titre des acquis dans le secteur artisanal, on peut citer : « la construction des centres d’exposition artisanale de N’Zérékoré, Boké, Dalaba et Kankan ; le démarrage des travaux de construction du village artisanal de Kindia ;… », rappelle Thierno Ousmane Diallo.

Marliatou Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.