Des élections à la béninoise : Sidya jure d’empêcher cela en Guinée

Interrogé ce jeudi, 16 janvier, par les animateurs de l’émission ‘’Les Grandes Gueules’’ sur le décret du président de la République, qui confirme la tenue des législatives le 16 février, le président de l’UFR Sidya Touré, estime qu’on ne peut pas, selon lui, prendre un tel décret dans la mesure où, explique-t-il, la loi électorale n’a été respectée.

« …On n’a pas respecté les délais légaux pour faire la révision d’un fichier électoral. On n’a pas respecté les délais légaux pour faire l’affichage. Le drame, c’est qu’on ne peut pas prendre un tel décret dans la mesure où on n’a même pas commencé à afficher les listes électorales… Nulle part, cela n’existe », a-t-il fustigé.

Toujours droit dans ses bottes, Sidya Touré réitère la détermination de son parti à empêcher la tenue de ces élections.

« La réalité, c’est que nous n’acceptons pas cela. Nous n’irons pas aux élections et nous ferons en sorte que ces élections n’aient pas lieu », lâche l’ex-Haut représentant du chef de l’Etat.

Tout en assurant que le scénario des élections au Bénin, Togo, Burundi,… qui sont allés aux élections sans une bonne partie de l’opposition ne se fera pas, jure-t-il, en Guinée.

Par ailleurs, M. Touré affirme n’être pas surpris du décret portant ouverture et clôture de la campagne des élections législatives. Puisque, croit-il savoir, Alpha Condé est un homme qui va ‘’tout droit’’. « …Je m’y attendais », déclare le président de l’UFR.

Marliatou Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.