Grève du SLECG : « Je suis à 200% avec les enseignants », martèle Lansana Béa Diallo

Le président du Figth for Africa (qui signifie ‘’Lutte pour l’Afrique’’) était devant la presse ce mercredi, 15 janvier, à la maison commune des journalistes, à Kipe.

La grève générale déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), le 09 janvier dernier, s’est invitée dans les échanges avec les journalistes. Le SLECG réclame un salaire de base de huit millions de francs de guinéens.

Lansana Béa Diallo pense que le Rwanda est un modèle en matière de d’éducation. Il insiste pour dire que si un pays veut avancer, il faut que son système éducatif soit avancé. « Si on veut construire un pays, il faut que tout le monde ait accès à l’enseignement. Il faut des professeurs compétents, bien payés pour effectivement enseigner les enfants qui sont l’avenir de ce continent, et de ce pays. Aujourd’hui, on ne peut pas jouer avec l’enseignement. Le gouvernement doit y répondre de manière claire. Et donner les moyens de pouvoir permettre à nos enseignants de pouvoir donner des outils à nos enfants pour pouvoir construire ce pays. Et donc là-dessus, je suis à 200% avec les enseignants », souligne Lansana Béa Diallo

Amadou Tidiane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.