Législatives/Pas de report de la date du 16 février : Pour le moment, en tout cas…

Pour tous ceux qui doutaient de la tenue des législatives en février prochain, c’est désormais officiel. Elles se tiendront bel et bien. Quitte à laisser l’opposition significative (UFDG, UFR), sur le carreau. N’ayant déposé de candidatures pour ces élections.

Le chef de l’Etat guinéen a, travers un décret rendu public ce mercredi, 15 janvier, fixé les dates d’ouverture et de fermeture de la campagne électorale.

Selon le chef de l’État, cette période s’étendra du jeudi 16 janvier 2020 à 00h au vendredi 14 février 2020 à 00h.

Le président de la République, Alpha Condé a, dans cet esprit, instruit le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le ministre d’État chargé de la justice et garde des sceaux, la présidente de la Haute autorité de la communication (HAC), le ministre de l’économie et des finances, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATAD), le ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, ainsi que le ministre de la sécurité et de la protection civile de l’application du présent décret.

Reste à savoir si la pression de l’aile dure de l’opposition guinéenne, réussira à faire changer d’avis à Alpha Condé. Car, l’histoire pas lointaine des élections en Guinée, rappelle qu’un report est toujours possible. Ce, malgré une date du scrutin, et les dates de l’ouverture et de la clôture de la campagne électorale.

Les législatives de 2013, le rappellent bien. Alors, peut-on s’attendre à une réédition d’un tel épisode ? Attendons de voir !

Marliatou Sall

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.