Procès des enseignants du SLECG : La presse tenue à bonne distance, en présence d’Abdoulaye Sow de l’USTG

Le procès des enseignants issus du Syndicat Libre des Enseignants et chercheurs de Guinée a débuté ce jeudi, 16 janvier, au tribunal de première instance de Mafanco. Un procès qui se tient en l’absence des journalistes.

Le premier groupe au nombre de 10 de personnes sont poursuivies pour ‘’violence, injures et menace de mort’’. Alors que les deux derniers membres du SLECG, arrêtés le lundi, sont, eux aussi, inculpés pour incitation à la violence.

Dans le but de marquer leur solidarité à leurs camarades, plusieurs enseignants se sont présentés dans la cour du tribunal. A l’arrivée des enseignants mis en cause, leurs collègues ont scandé des slogans et entonné l’hymne national.

Il faut noter que le syndicaliste Aboubacar Soumah n’était pas présent au tribunal. Toutefois, le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow, s’y est rendu.

Par ailleurs, les journalistes ont été interdits d’accès à la salle d’audience.

Mariama Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.