Cartes d’électeurs déchirées ou emportées à Koloma Soloprimo : Offusqués, des citoyens pointent une négligence du quartier…

Dans la nuit du samedi 15 à dimanche 16 février, des cartes d’électeurs qui étaient stockées dans l’une des salles de classe de l’école primaire de Koloma Soloprimo, située non loin de la Compagnie Mobile d’intervention et de Sécurité (CMIS) de Soloprimo, ont été déchirées. Mais aussi, un gros lot emporté par les commanditaires.

Des citoyens rencontrés dans la cour de l’école, ont tous dénoncé des failles dans la sécurisation de ces cartes. Des failles qu’ils imputent aux responsables du quartier Koloma Soloprimo. Dont le chef, Ouattara Kaba Dabo, a regretté cette destruction de cartes par des inconnus qui ont escaladé les murs de la classe.

Mariame Baïlo est catégorique : « Ils n’ont pas mis les cartes en sécurité. On avait entendu un peu partout que des cartes avaient été brûlées ou déchirées. Au moins, ils pouvaient trouver des gardiens pour sécuriser l’école. A défaut, ils gardent les cartes chez eux. Hier, j’étais là. On m’a dit de revenir aujourd’hui (dimanche, 16 février, ndlr). Et depuis 06h, je suis-là. Malheureusement, on a trouvé que les cartes sont déchirées. Je n’ai pas reçu ma carte », confie-t-elle, désespérée.

Pour sa part, Abdourahamane Diallo, venu récupérer sa carte, est du même avis. « Les personnes auxquelles on a confié les cartes n’ont pas fait leur boulot. Là où ils ont gardé les cartes, c’est comme au dehors. Parce que le mur de la salle de classe contient des trous. Même une vache sans cornes peut rentrer par-là. Donc, il n y’a pas de garantie. Les responsables du quartier sont complices de ce qui s’est passé ici », accuse M. Diallo.

Mamadou Yaya Barry

Les commentaires sont fermés.